Les versions de septembre et celle pour ARM d'EndeavourOS sont arrivées

Publié à l’origine ici : https://endeavouros.com/news/the-september-release-and-endeavouros-arm-arrived/

Je dois dire que le développement des deux versions que nous présentons aujourd’hui a été une expérience intense et nous avons presque eu l’impression de relancer EndeavourOS.

Maintenant que nous en parlons, je tiens à remercier la communauté et nos bailleurs de fonds pour le soutien solide comme le roc que vous nous apportez en ces temps difficiles. Merci de nous soutenir dans les bons et les mauvais moments que nous traversons dans le monde et dans notre communauté. Votre amour et votre soutien sont notre moteur et vous nous fournissez une force égale à celle d’une Rolls Royce, vous êtes vraiment incroyable.

Bon, c’était tout pour le bavardage et je vais aller droit au but maintenant, parce que nous sommes extrêmement fiers de ce que nous vous présentons.

La version de septembre

Même si cette version peut ressembler à une version standard pour l’utilisateur moyen, elle contient un grand nombre de corrections et d’améliorations, ce qui en fait la plus grosse version depuis l’installateur en réseau.

En plus des mises à jour habituelles comme le noyau 5.8.10 et Firefox 80.0.1-, cette version est livrée avec les corrections et implémentations suivantes.

L’application Welcome

L’application Welcome a fait l’objet de mises à jour importantes :

  • Elle a reçu des traductions en chinois (Un grand bravo à @felixonmars pour cela)
  • Un nouveau bouton pour modifier les résolutions d’affichage - Cette fonction n’est disponible que dans l’environnement Live, en particulier pour les installations de machines virtuelles.
  • Le bouton Mettre à jour les miroirs est maintenant livré avec une vérification de la présence de reflector-simple
  • Deux boutons de lien qui amènent chacun l’utilisateur à la page des dépots d’Arch ou à la page AUR pour rechercher des paquets.
  • Un lien vers le bouton ARM d’Archlinux.
  • Des boutons qui ajoutent par défaut notre fond d’écran spécifique à l’environnement de bureau, donc plus de pop-up qui demande la permission.
  • Un nouveau bouton pour sélectionner un de nos fonds d’écran. (Cette fonction sera bientôt mise à jour pour sélectionner les fonds d’écran réalisés par la communauté)
  • Diverses corrections de bogues

Installation

Le processus d’installation a fait l’objet de quelques mises à jour importantes :

  • Le nouvel archiso est mis en place
  • Le bogue du serveur du trousseau de clés est corrigé
  • L’installateur Nvidia a été mis à jour avec les dernières mises à jour et modifications de Nvidia. Il a également reçu quelques petites corrections de bogues.
  • Gnome Logiciels ne sera pas installé par défal’ut sur Gnome et Budgie, il a apporté trop de confusion avec les nouveaux utilisateurs pensant qu’il s’agissait de notre centre logiciel.
  • Discover ne sera pas installé par défaut sur Plasma pour la même raison que ci-dessus.
  • eos-update-notifier ne montre plus les nouvelles d’Arch par défaut, cela causait beaucoup de confusion avec les nouveaux utilisateurs qui recevaient des interventions manuelles périmées. Il a également reçu une correction de bogue dans l’affichage des mises à jour d’AUR.
  • eos-update-notifier dispose d’un programmateur remanié qui peut désormais être réglé sur l’heure, le jour, la semaine et le mois avec une interface graphique.
  • Correction d’un bogue pour les personnes qui ont activé la connexion automatique et qui ne peuvent pas accéder à l’environnement de bureau
  • L’auto connexion de Deepin est également corrigé
  • Calamares a de nouvelles diapositives

i3-WM

  • Le panneau comporte désormais des zones cliquables pour le navigateur, le terminal et le gestionnaire de fichiers afin de le rendre plus convivial pour les débutants.
  • Le bouton d’aide à la saisie des clés utilise désormais xed.
  • Le bouton de blocage d’un client de messagerie a été ajouté, prêt à être configuré par l’utilisateur pour le client de messagerie de son choix.

Cette version est livrée avec de nouveaux fonds d’écran, les utilisateurs existants peuvent les obtenir grâce aux boutons de l’application Welcome. Les fonds d’écran ont été créés par Florent Valetti, notre concepteur visuel, en utilisant Evolvotron, qui est maintenu dans l’AUR par le membre de la communauté Saverio, Grazie bene !

EndeavourOS ARM

Le lancement tant attendu est enfin arrivé, EndeavourOS ARM, créé par le développeur principal Pudge en coopération avec Alen Bašić, Johannes Kamprad, Manuel, Fernando Omichuck Frozie et Florent Valetti.

Notre branche ARM est entièrement basée sur Archlinux ARM et certaines personnes se sont interrogées sur le soutien que nous leur apportons. Eh bien, un don de 100 euros est en cours d’acheminement vers l’incroyable équipe qui a rendu notre version possible. Certains d’entre vous ont peut-être remarqué que nous utilisons le logo officiel d’ARM, ne vous inquiétez pas, cela a été pris en compte, nous avons la permission officielle et écrite d’ARM d’utiliser leur logo. Maintenant que cela a été réglé, passons à autre chose.

EndeavourOS ARM a été développé et testé sur quatre appareils ARM :slight_smile:

  • Odroid N2
  • Odroid N2+
  • Odroid XU4
  • Raspberry PI 4b

Théoriquement, EndeavourOS ARM peut fonctionner sur n’importe quel appareil ARM, mais nous recommandons un appareil ARM avec les spécifications suivantes :

  • Le dispositif doit être supporté par Archlinux ARM
  • Un processeur quadricore avec 1,5 GHz et plus
  • Au moins 2 Go de RAM
  • Deux ports USB 3.0 pour les lecteurs externes et éventuellement des ports USB 2 supplémentaires pour le clavier, la souris, etc.
  • Un connecteur ethernet de 1 Gb

En dehors de la première spécification, le fait d’avoir moins que les spécifications ci-dessus n’exclut pas qu’une installation ne fonctionne pas. Un port Ethernet 10/100 Mbit ou seulement un port USB 2 signifierait que les performances pourraient être affectées sur certaines opérations.

Sur notre site web ARM, nous avons ajouté des manuels et des liens pour les matériels suivants :

  • Pinebook Pro
  • Pine64
  • Rock64

Ces appareils n’ont pas été testés, mais en théorie, ils sont assez puissants pour faire fonctionner un environnement de bureau complet.

L’installation

L’installation se fait en deux étapes : la première consiste à installer la base Archlinux ARM et la seconde à exécuter un script qui vous guide tout au long du processus d’installation pour installer EndeavourOS en tant que machine de bureau ou serveur sans tête.

Pour la première étape, nous proposons un script automatisé pour les appareils testés et pour les appareils non testés nous nous référons au manuel provenant d’Archlinux ARM ou dans le cas du Pinebook Pro, à l’image d’installation pour Arch, fournie par Pine64.

Nous espérons, grâce aux retours de la communauté et aux futurs achats de matériel, proposer un script automatisé pour les appareils non testés également.

La deuxième étape consiste à exécuter un script qui vous guidera à travers un processus simple pour installer EndeavourOS sur celui-ci. Ce script fonctionne sur tout appareil qui utilise la base ARM d’Archlinux.

A la fin, vous utiliserez l’environnement de bureau de votre choix, auquel vous êtes habitué chez nous. Un système léger avec un environnement de bureau presque brut de décoffrage, prêt à être exploré.

A l’exception de Deepin, vous pouvez choisir tous les DE auxquels vous êtes habitués chez nous : Xfce, LXqt, Mate, Cinnamon, Gnome, Budgie, Plasma et i3-WM

Nous espérons que vous êtes aussi enthousiastes que nous à propos de ces sorties, car ce fut une aventure et un privilège de créer cela pour vous. Essayez-les et amusez-vous bien !

4 Likes